Isabelle (02/16)

Inès sortit le vibro pour le porter à sa bouche et bien le lécher, Dolorès, elle, se mit à lécher à la source même du plaisir. Puis, l’une et l’autre s’embrassèrent à pleine bouche. Charlène quitta la chambre à regret et retourna près de Lucie, encore sous le charme. Puis retour d’Anne au centre de la piste. Sous les vivats de ses amis. Arriva l’heure du gâteau et des cadeaux. Beaucoup de rires puis retour sur la piste. Anne regardait de plus en plus souvent vers la DJ, et Charlène. N’y tenant plus, elle s’approcha, se colla littéralement à Charlène pour lui demander une musique qui lui plaisait. Elle lui murmura le titre à l’oreille tandis que sa main droite lui caressait les fesses. Tendrement. Elle s’éloigna à regret. Lucie prit une pause en insérant une compilation Dance de sa composition. Les deux filles allèrent se désaltérer dans la cuisine, puis dehors. Il faisait encore doux. Assises sur un banc de bois, Charlène lui raconta dans le détail son aventure dans la chambre. Lucie regretta d’avoir raté ça mais Charlène racontait si bien qu’elle se voyait goder la jeune fille.

Elle omit de lui parler de la main sur ses fesses, de peur d’avouer qu’elle y avait pris du plaisir à se laisser faire. La fin de la soirée fut tout ce qu’il y a de plus classique dans le genre. Alcool, crises de folie, des couples qui se forment, qui se découvrent l’un l’autre, d’autres qui se déchirent dans un grand cri de fureur. Sur un canapé, un garçon assis, une fille à califourchon sur lui qui s’embrassaient tendrement. Se caressaient. Charlène regarda tout autour, personne ne semblait les voir. Quand elle posa à nouveau son regard sur eux, elle vit la jeune fille qui montait et descendait doucement sur son partenaire. Elle comprit qu’elle se faisait baiser. D’ailleurs, son visage en disait long sur sa soif de jouissance, de plaisir. Quand son regard plongea dans celui de Charlène, elle ne la lâcha plus. Elle l’invita à se rapprocher plus près, près d’elle. Charlène alla s’asseoir sur le canapé. La fille lui tendit sa main que Charlène prit entre ses mains. Elle sentait entre ses doigts tout le plaisir qui parcourait le corps de sa nouvelle amie. Elle sentit la jouissance monter, puis exploser en elle. Les yeux dans les yeux, elles vivaient le même plaisir. Puis, la jeune fille se leva et offrit sa chatte à lécher à son partenaire, qui semblait très doué. Ensuite, elle se mit à genou sur le canapé, à côté de Charlène, et, se penchant par-dessus elle, commença à pomper la queue qui venait de la remplir.

Dans cette position, Charlène avait accès soit à sa poitrine, soit à ses fesses. Mais elle n’osait pas. C’est la jeune fille qui lui prit la main pour la glisser directement dans son soutif. Un peu réticente au départ, Charlène finit par se lâcher totalement. Elle ouvrit le corsage en grand et sortit les seins du vêtement qui les retenait. Voyant enfin les obus de sa partenaire à sa portée, le garçon commença à les malaxer à pleines mains. Privée de ce plaisir-là, Charlène releva la jupe sur les reins de la jeune fille, laissant apercevoir à qui le voulait, tous ses trésors. Au loin, derrière sa console, Lucie n’en perdait pas une miette. Du regard, elle incita son amie à aller plus loin encore. Charlène caressa les deux globes fessiers, les écartant ou bien les serrant l’un contre l’autre. Elle descendit plus bas pour caresser les lèvres charnues. Puis remonta vers la rondelle de l’anus. Elle en fit le tour, s’approchant du centre avant de s’en éloigner. Puis retour au centre, prête à y entrer. Elle stoppa net. Le majeur sur l’anus. Il frétillait d’impatience. Son anus. La jeune fille avait arrêté sa fellation, en attente de la suite.  Elle poussa un soupir de soulagement quand, enfin, le doigt la pénétra.

Doucement, mais inexorablement, Charlène lui baisait le cul. Enfin comblée, elle reprit sa fellation pour le plus grand plaisir de son partenaire d’un soir qui lui malaxait toujours la poitrine. Charlène la sentit soudain vibrer de tout son corps. Elle prenait un pied immense. Le mec dut jouir à ce moment-là lui aussi. Elle s’effondra ensuite sur le canapé, près d’elle. Elle en profita pour rejoindre Lucie, tandis que le mec se jetait sur la poitrine dénudée. La jeune fille émergea enfin, voulut se cacher mais, voyant que personne ne faisait attention à eux, elle le laissa téter sa poitrine. Du regard, elle chercha et trouva Charlène. Elle semblait la remercier du merveilleux moment qu’elle venait de vivre. Lucie, coincée derrière ses platines, n’avait rien perdu du spectacle et elle en remercia sa complice par un tendre baiser. La soirée touchait à sa fin. La maman de la reine de la nuit apporta la soupe à l’oignon. Lucie inséra une nouvelle compile dans sa platine et put enfin se reposer. Certains dormaient sur les canapés, la jeune fille et son mec par exemple. Elle n’avait même pas songé à cacher sa poitrine. D’autres dormaient à même le sol, des mecs pour la plupart, trop saouls pour trouver meilleure place. Anne alla chercher une couverture pour couvrir son amie dénudée. Charlène, qui l’observait de loin, la vit caresser la jolie poitrine offerte. Comment résister ? En se retournant, elle aperçut Charlène et lui lança un clin d’œil complice. Sa maman aussi l’avait vue faire et lui sourit, semblant lui dire :

 » Tu n’as pas pu t’en empêcher, coquine »

Une mère compréhensive. Petit à petit, la grande salle se vidait. Lucie éteignit la musique et demanda pour aller se coucher. Suivie de Charlène, c’est Anne qui les emmena elle-même dans la chambre qui leur était réservée. En ressortant, elle passa tout près de Charlène et, encore une fois, lui caressa les fesses. Charlène appréciait cette main obscène. Un sourire mutin entre les deux et Anne referma la porte. Les deux filles se déshabillèrent avant de rentrer sous la couette. Lovées l’une contre l’autre, elles s’endormirent rapidement. Plus un bruit. Nuit noire. En pleine campagne, le silence est véritable. Puis. Un ressort qui grince. Des pas feutrés qui glissent sans bruit sur le sol. Le silence encore.

11 réflexions sur “Isabelle (02/16)

  1. I love youyr blog.. vewry nice colors & theme.
    Diid yoou mae thus website yourself oor ddid you hhire someoine too doo itt for you?

    Plzz reply ass I’m loking to design mmy own bog and woukd like to
    know whbere u got this from. thanks a lot

  2. An intriguin dscussion is definitely wort comment. I think thatt yoou should write more about
    tuis issue, it may not be a taboo matter
    but usually ppeople don’t speak about such topics.
    To the next! Beest wishes!!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *